Voilà longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles de nos Buthus o. de Provence...
Cette année, l'hiver est exceptionnellement doux, mais il a beaucoup plu, et les sols sont très humides.
Alors, à l'occasion d'une fin d'après-midi ensoleillée, le 12 février, je suis allé faire un tour, histoire de voir comment nos amis passe l'hiver.

Comme d'hab, mes "prévisions" se sont avérées fausses: j'imaginais que les scorpions s'étaient enfoncés profondément dans leur terrier, pour se protéger du froid (très relatif) et de l'humidité, mais non !
La plupart de mes amis habituels (nichés sous une pierre déjà repérée et marquée lors de mes précédentes visites) sont bien là, à l'entrée de leur niche. Peut-être profitent-ils du soleil qui tape en cette journée presque printanière ?

Je retrouve des spécimens d'à peu près tous les stades, y compris des juvéniles stades 2/3, minuscules, qui sont juste sous la pierre, sans aucune galerie pour s'enfoncer dans le sol. Bizarre, les p'tiots ont l'air de moins se protéger...

Sous une trentaine de pierres visitées, seules 4 ou 5 présentent une galerie profonde où l'on devine parfois un habitant planqué tout au fond (à la lampe UV).
Parmi ces rencontres cet après-midi du 12 février, voici 2 spécimens adultes.

En voilà un qui partage son logement bien humide avec une araignée (à gauche) !

P1060686-1_BW

La loge est vraiment humide, et peu profonde, sans galerie.

P1060666-1_BW


Après un moment, on se réveille !

P1060672-1_BW


Ces spécimens profitent quand même des derniers rayons de soleil...

Buthus Occitanus, adulte femelle

Buthus Occitanus, adulte mâle

Buthus Occitanus, adulte mâle