L'autre jour, je décidais d'aller jeter un coup d'œil rapide sur un flanc de colline encore jamais visité, mais que j'avais repéré à partir d'images satellite.
Il faut dire que par chez moi, les collines sont en général très boisées (chênes, cades...), et que le Buthus o. n'apprécie guère l'ombre.
J'essaye donc de chercher quelques zones dégagées, des petites clairières, ou des terrains en pente et rocailleux bien exposés au soleil, avec un dégagement suffisant pour pouvoir accueillir une colonie.
Mais c'est un peu comme avec les champignons dans un coin qu'on ne connait pas, on ne sait jamais ce que l'on va trouver !

Cette fois-ci, je remarque que les pierres sur le sol ne conviennent pas vraiment pour les Buthus, elles sont trop petites, trop enfoncées dans le sol, ou alors pas assez enfoncées !
Les quelques pierres qui pourraient correspondre semblent déjà squattées par des fourmis. Je les reconnais sans même avoir à les soulever, car ces grosses fourmis noires rejettent la terre qu'elles creusent tout autour de la pierre, formant ainsi une boursouflure de terre pas très discrète et facilement reconnaissable.
Hors, j'ai remarqué que ces grosses fourmis et les Buthus ne cohabitaient pas, ces fourmis occupant l'intégralité du dessous de la pierre en façonnant une sorte de grande salle avec de nombreuses galeries qui s'enfoncent dans le sol. Pas vraiment un endroit tranquille pour un scorpion, vu l'activité de la fourmilière...

J'aperçois une pierre cependant qui mérite une vérification. Elle est plate et fine, assez large. A priori, elle me semble trop fine, car j'ai remarqué que les Buthus préféraient les pierres d'un certain volume, peut-être pour leurs caractéristiques thermiques, leur capacité à emmagasiner plus de chaleur ou à la restituer plus lentement... Si la pierre est trop fine, alors souvent la loge est creusée plus profond.
Il n'y a pas non plus cette "bordure d'étanchéité" entre le sol et la pierre, comme si elle était posée là depuis peu de temps.
Mais les apparences sont parfois trompeuses !

22092013-P1050158_BW



Surprise !  C'est la première fois que je surprend un Buthus en flagrant délit de cannibalisme ! Bon appétit !
Bien que le repas semble déjà bien avancé, notre ami ne semble pas disposé à abandonner sa proie pour s'enfuir.
Au contraire, il adopte une attitude plutôt agressive, histoire de défendre son bifteck !

22092013-P1050176_BW


Sous cette pierre, il n'y a pas vraiment de loge, à peine un petit espace qui ne ressemble pas à une habitation permanente.
Pas de possibilité de se retrancher à l'abri dans une galerie.  
Le Buthus occitanus se nourrit parfois de ses congénères, en particulier (mais pas systématiquement) lors de l'accouplement, quand la femelle finit par dévorer le mâle après les ébats. Cependant ici, ce n'est évidemment pas le cas, ce n'est plus la saison des reproductions, et il s'agit à mon avis d'un mâle adulte (vu sa morphologie élancée) de 7cm environ et d'un malheureux juvénile.

22092013-P1050149_BW

On peut voir l'effet des sucs de pré-digestions injectés par le scorpion dans sa proie, la partie en cours de dégustation est de couleur brune/marron, comme un fruit trop mûr.

22092013-P1050146_BW

Des petites fourmis rouges semblent aussi très intéressées pour participer au repas, ce qui semble agacer passablement notre ami.
Tout en continuant à décortiquer sa proie avec ses chélicères, il éloigne les intrus avec ses pédipalpes.
Etonnante capacité à faire plusieurs choses à la fois...
Mais les fourmis reviennent !

22092013-P1050169_BW
Étonnamment, ce scorpion généralement si trouillard, semble totalement absorbé à se défendre contre les fourmis et à continuer son repas,  pas vraiment dérangé par ma présence...

 

Voici une petite vidéo correspondant aux photos ci-dessus.

On peut mieux observer la dextérité de ce spécimen pour gérer l'attaque des fourmis des 2 mains, tout en continuant à manger... Chapeau !
Vidéo de 1 minute, HD 720p.

ButhusCannibale